Théâtralisation autour d'une table de JDR

Zone de discussion libre à propos de jeu de rôles

Quelle est la part de "théâtralisation" dans vos parties ?

Un peu : Une petite dose suffit, le théâtre c'est pour la scène ! (20%)
5
42%
Beaucoup : Même s'il n'y a pas que ça, il en faut une bonne dose pour rendre la partie vivante.(50%)
7
58%
Passionnément : C'est ce qui donne envie d'y revenir. Vital ! (75%)
0
Aucun vote
Pas du tout : Pas besoin de théâtraliser pour s'amuser autour d'une table de JDR !
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 12
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 587
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Athanor Nephryte » sam. 24 août 2019 17:49

Dans "Jeu de rôle" il y a "jeu" mais il y a aussi "rôle". La petite question en forme de sondage n'a pas du tout pour but de (re)lancer des discussions autour de narrativiste, ludiste, simulationniste et tutti quanti. Juste de connaître la part de "théâtralisation" autour de nos tables de jeu.

J'entends par là l'incarnation du personnage (PJ) par son joueur et des PNJ par le meneur de jeu. Incarnation avec un effort de rendre vivant, présent, "sensible" le personnage en question. Je ne parle pas seulement d'un échange à la première personne entre plusieurs PJ ou entre PJ et PNJ, mais vraiment d'un effort de "jeu d'acteur", de théâtralisation du personnage, même si ce n'est que pendant un échange court.
J'entends aussi par là l'incitation du MJ à demander parfois aux joueurs de simuler les gestes, voire les déplacements de leurs personnages, autrement dit de les incarner pendant quelques secondes ou quelques dizaines de secondes. Pas seulement pour expliquer une action technique ou un déplacement, mais aussi seulement pour le plaisir de vivre pleinement la scène.

J'ai vu, en tant que MJ, des scènes de pur rp entre joueurs qui pouvaient durer plusieurs minutes sans même que j'ai besoin d'intervenir pour relancer l'ambiance.
J'ai aussi constaté en menant d'autres groupes, ou en étant moi-même joueur, que les habitudes peuvent être très différentes dans ce domaine, voire opposées. Des groupes plus dans l'échange d'informations, la description et très peu voire pas du tout de théâtralisation.

Et vous ?
Modifié en dernier par Athanor Nephryte le lun. 26 août 2019 19:05, modifié 2 fois.
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Glorfindel
Traqueur d'auteurs
Messages : 2920
Enregistré le : lun. 25 août 2014 18:16
Localisation : Isarien

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Glorfindel » sam. 24 août 2019 22:32

A voté !

Un peu, cela mesuffit.

Mais je ne dédaigne pas me lancer de temps en temps, surtout en tant que joueur.

Exemple: Découverte de 7 seas 2°Ed.
Mon perso est un vieux briscard, érudit et toubib, pratiquant la médecine magique en plus des soins "normaux".
Un autre joueur incarnait un bretteur façon Aramis, un peu suceptible.

Bref, une parole de trop de mon perso, et me voilà défié en duel. Bref, j'accepte et, étant le défié, choisit l'arme.
Ce sera le scalpel. Pas de problème s'écrit le perso, une lame reste une lame.
Et je l'humilie en lui présentant un lapin mort, un scalpel, une aiguille et du fil. et les termes du duel:
- Chacun inflige une blessure au scalpel à son lapin, que l'autre doit refermer de son mieux, sans contrainte de temps.
C'est un 3° personnage du groupe, vétéran des guerres du sud, qui décide de faire le juge, ayant dit-il vu suffisemment de blessures bien et mal soignées pour pouvoir juger.
Bref, l'autre décide de jouer le jeu et d'aller au bout de l'humiliation :
Il me donne son lapin auquel il a fait une belle entaille bien droite, et reçoit le mien en retour, avec deux entailles en croix.
C'est là qu'il joue bien : pendant que je recouds son lapin, lui fait chauffer au rouge son scalpel (foutu du coup) et cautérise les plaies comme un porc !
Conclusion, je gagne à la fois le duel, et la tranquilité pendant le reste de la partie (ce qui n'a pas empêcher l'autre de défier un autre perso, et de passer une heure à discuter sur le bien et le mal avec le MJ pour essayer de retourner un marquis sadique et l'envoyer faire retraite un an dans un couvent.)

Bref, une heure à écouter l'échange, ce fut trop pour moi, même si j'ai applaudi au résultat, mais les10 mn du duel de couture, j'ai adoré.
Le seul bon terrien est un terrien mort, et encore, généralement, il pue
Vieux proverbe Xeno
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4855
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par pelon » dim. 25 août 2019 12:00

Voté comme Glorfindel, plus il y a de joueurs à table et plus cela devient difficile, alors le un peu me convient.

Mais essayer de donner une voix différente, un accent, etc à un PNJ, ça c'est du normal en tant que MJ (quand j'y pense)
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
Yrion Celak
Chasseur de Chimères
Messages : 359
Enregistré le : dim. 21 juin 2015 07:39
Contact :

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Yrion Celak » dim. 25 août 2019 15:51

Un peu comme Glorfindel et Pelon.

Les joueurs de ma table (de vieux briscards) ont un peu dépassé la dramatisation de leur personnage (de RdD). Ils se sont fixés un ou deux traits de caractère propres au personnage (qui s'ajoutent, en jeu, aux caractères des joueurs), mais ne l'incarnent pas toujours. Et quand ils l'incarnent, cela tourne souvent au blocage de la situation : le voyageur qui refuse la décision des autorités, le voyageur que ses convictions empêchent de faire ce que le reste du groupe a décidé, etc. Ce genre d'impasse dure un certain temps - jusqu'à ce que la table de jeu s'en lasse - après quoi un événement débloque la situation (acte d'autorité des autres voyageurs, deus ex machina du gardien des rêves, etc.).

Côté gardien des rêves, j'essaie de personnaliser les PNJ importants et récurrents, plus sur la façon de parler (timide, sec, bégayeur, vantard) que par des changements de voix (je ne suis pas Julien Dutel).
Et pour certains épisodes - car RdD est un JdR où les personnages voyagent dans différentes régions - j'essaie de prendre un accent pour les habitants de la région. Ça peut donner de gros foirages (une tentative d'accent québecois a complétement raté) ; mais les plus réussis sont devenus mémorables - du point de vue de l'ambiance - pour le groupe :
- Un accent russo-suisse pour les habitants de la Boldzarie (Un Rêve en Boldzarie): dès la 2e séance de jeu presque tous les joueurs - dont les personnages avaient été adoptés par une famille du cru - parlaient également avec cet accent.
- Un périple dans le duché de Fogelberg, une caricature pseudo-prussienne avec donc un fort accent germanique, a fait adhérer tous les joueurs. Ceci dit, ce n'était pas difficile dans un groupe quasi 100% alsacien.
Avatar du membre
Papayouki
Traqueur d'auteurs
Messages : 211
Enregistré le : lun. 22 janv. 2018 11:09

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Papayouki » lun. 26 août 2019 10:49

Un peu Edit : maintenant, c'est beaucoup.
Le jeu de rôle implique forcément qu'on joue un rôle donc il en faut. Mais le rôle est aussi l'interprétation du personage dans ses choix et ses activités.
On a tous eu autour de la table un nain têtu, un guerrier agressif, un assassin susceptible, voire ce con de druide qui veut absolument rester neutre. Autant il est bon que cela amène quelques sous-intrigues ou quelques événements mineurs, autant l'excès peut vous bloquer un scenario.

On a tous eu autour de la table ce joueur qui fait du theatre et qui va être dedans tout le temps. Au bout d'un moment, les autres joueurs vont être spectateurs et cela peut durer. Et donc une majorité de joueurs va passer une bonne partie de la soirée à s'emmerder.

Il est aussi à noter que des interactions directes entre 2 joueurs peuvent parfois s'envenimer. Difficile de pardonner la mort de son personnage quand elle est liée à la decision de ce con de druide qui n'a pas voulu intervenir. Surtout que la decision est plus celle du joueur que celle du perso.

Edit : Suite à la modification du sondage, je suis passé à "beaucoup". En fait, je penchais initialement entre un peu et beaucoup. l'adoucissement du beaucoup me convient.
Bref, le beaucoup, mais toujours avec moderation.
Modifié en dernier par Papayouki le mar. 27 août 2019 09:54, modifié 2 fois.
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4855
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par pelon » lun. 26 août 2019 11:46

Papayouki a écrit :
lun. 26 août 2019 10:49
On a tous eu autour de la table ce joueur qui fait du theatre et qui va être dedans tout le temps. Au bout d'un moment, les autres joueurs vont être spectateurs et cela peut durer. Et donc une majorité de joueurs va passer une bonne partie de la soirée à s'emmerder.
J'ai un MJ comme ça, ben résultat, il ne maîtrise plus....

je fais des petits trucs simples quand je maîtrise pour mettre l'ambiance, comme claquer 2-3 fois des dents quand les PJ sont attaqués par des squelettes, tapoter des doigts sur la table quand quelque chose est là qu'ils ne voient pas...
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
Yahorlino
Rédacteur
Messages : 1722
Enregistré le : dim. 13 mars 2016 20:47
Localisation : Chazey Bons (01)
Contact :

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Yahorlino » lun. 26 août 2019 16:53

En tant que développeur du Jeu de Rôle Théâtralisé (ou Théâtre "Jeu de Rôlisé"), la question me passionne.
J'ai voté "Beaucoup : Même s'il n'y a pas que ça, il en faut une bonne dose pour rendre la partie vivante."
Cela dit, entre la réponse "Un peu : Une petite dose suffit, le théâtre c'est pour la scène" et la réponse "Beaucoup : Même s'il n'y a pas que ça, il en faut une bonne dose pour rendre la partie vivante", il me manquait un dosage intermédiaire. En effet, je pense qu'autour d'une table de Jeu de Rôle, la petite dose du "Un peu" est trop petite et la bonne dose du "Beaucoup"est un tantinet exagérée.
Je pense qu'autour de la table, entre le Jeu et le Rôle, ce doit être 50/50. Moitié Jeu, moitié Rôle.
Pour moi, Rôle'n Play illustre parfaitement ce savant dosage : https://www.youtube.com/watch?v=MKKY00ZMB8Y
;)
Avatar du membre
Athanor Nephryte
Chasseur de Chimères
Messages : 587
Enregistré le : mer. 11 nov. 2015 22:09
Localisation : Sud-Est

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Athanor Nephryte » lun. 26 août 2019 19:01

Yahorlino a écrit :
lun. 26 août 2019 16:53
Je pense qu'autour de la table, entre le Jeu et le Rôle, ce doit être 50/50. Moitié Jeu, moitié Rôle.

Bonne remarque de Yahorlino qui va me donner l'occasion d'apporter deux petites précisions. Et ceux qui le souhaitent peuvent toujours modifier leur vote, au cas où.

Tout d'abord, le "un peu", "beaucoup" etc, vous l'aurez compris, reprend l'effeuillage traditionnel de la marguerite ! J'ai enlevé "à la folie" pour éviter de faire doublon avec "passionnément" et puis parce que si la folie nous prend autour de la table, les dés vont voler, les joueurs vont monter sur la table, tirer des épées magiques sorties dont ne sait où, cracher du feu ou que sais-je encore !

D'autre part, je voulais ajouter une petite touche chiffrée au début et finalement j'y ai renoncé. Mais j'avais pensé à "beaucoup" comme un dosage précisément de 50/50. C'est la faute à la marguerite si ça paraît un tantinet exagéré ! ;)
" Rêve de Dragon, c'est comment faire avec ce qu'on a quand on a peu. " (Le Grümph)
Avatar du membre
Dox-2
Chasseur de Chimères
Messages : 58
Enregistré le : dim. 3 juil. 2016 09:36
Localisation : Dijon

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Dox-2 » lun. 26 août 2019 19:34

A voté ! Une bonne petite dose de théâtre est toujours un plus pour moi dans une partie de JDR mais ça ne fait pas tout. :)
Avatar du membre
Outsider
Rédacteur
Messages : 1870
Enregistré le : mar. 2 sept. 2014 16:24

Re: Théâtralisation autour d'une table de JDR

Message par Outsider » lun. 26 août 2019 21:57

Je dirais que cela dépend du jeu, du contexte, du DM et du groupe.
Entre D&D, Nephilim, Vampire, la part de Rp ne sera pas la même et totalement différent entre quadra qu'ados.
Apprenez à penser par vous même. Si vous ne le faites pas, d'autre le feront pour vous.

MD ADD2, Trauma.
Répondre

Retourner vers « A propos de jeux de rôles »