Inspi BD pour les nuls (et myvyrrian)

Zone de discussions autour des 7 arts. Parlez de cinéma, vidéos, livres, science, littérature, etc...
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4864
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Louis la guigne

Message par pelon » lun. 8 sept. 2014 10:08

"années 20-30"

LOUIS LA GUIGNE
Dessin: Dethorey
Scenario: Giroud
Édition Glénat (une seconde série sur la jeunesse du personnage nommée Louis Ferchot)

En 1922, Louis Ferchot surnommé Louis la Guigne, revient en France après avoir passé quelques années au bagne de Cayenne. La France a bien changé et l'ex-conscrit, mutin et bagnard reconnaît à peine cette France de 1922, dont le paysage est couvert d'usines et de béton. C'est que Louis n'a pas de chance, conscrit de la classe 1911, il allait fêter sa quille lorsque l'ordre de mobilisation générale est proclamé. Il a été promené sur tous les fronts de la guerre de 14, puis en mer Noire, où la France soutient les Russes blancs. Là il se mutine et est conduit au bagne de Cayenne. Il ne bénéficie pas de la grâce accordée aux mutins car il est aux arrêts pour insubordination.
L'histoire commence donc à son retour du bagne, et il rentre de plein pied dans un complot de l'extrême droite française, plus une intrigue secondaire sur le décès de sa mère pendant son emprisonnement.
Il verra dans les tomes suivants la montée du fascisme en Italie puis en Allemagne, la prohibition et la ségrégation aux USA, la guerre civile en espagne, l'emprisonnement des républicains dans les camps au sud de la france....

Assez banal je trouve dans son traitement, case, pagination, dessins, il n'y a toutefois rien à y reprocher, ça tourne parfaitement. Par contre, l'histoire avec ce personnage qui traverse le monde (en fait, l'europe et les USA) en étant toujours au mauvais endroit au mauvais moment permet de cerner l'atmosphère des années folles puis de la dépression, et d'en tirer nombre de PNJs, scènes, et idées de scénars. Une très grande série de BD pour moi.

Un peu sur le même thème, je conseille le roman la mémoire des vaincus de Michel Ragon. Très bon.

Image

Image
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4864
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Nash

Message par pelon » lun. 8 sept. 2014 10:08

Cyberpunk

NASH
Dessin: Damour
Scenario: Pécau
Editions Delcourt, série terminée
Nash Tulsa, chasseur de primes, vétéran des guerres mayas, enquête sur la disparition de sa fille. Pourquoi, et par qui, la petite Audrey a-t-elle été kidnappée ? En cherchant à résoudre cette énigme, Nash devra élucider les mystères qui ont entouré la naissance de son enfant, et suivre, de New York à Sao Paulo, une difficile piste avec pour seul indice un nom de réseau : Étoile du matin.
C'est une BD au dessin un peu léger sur les premiers tomes mais qui va en se bonifiant. L'histoire fait beaucoup voyager puisque les personnages vont même sur mars (ou la lune, je ne sais plus). Plein d'idées de lieux, de scènes, de groupuscules, une mine d'or pour cyber.

Image

Image
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4864
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

La source et la sonde

Message par pelon » lun. 8 sept. 2014 10:08

SF

LA SOURCE ET LA SONDE
Dessins Bourgeon
Scénario Lacroix
Editions Casterman puis Vents d'Ouest puis 12bis

Sur la planète ⵙhl, où règne en maître la famille Olsimar dont Cyann est la fille aînée, une mystérieuse maladie décime les hommes.
Cyann est chargée de mettre sur pied une expédition vers la planète ilⵙ, où l'on espère trouver une solution.
Intrigue et exploration sont les éléments qui dominent les 2 premiers tomes qui forment un premier cycle. Je ne connais pas les suivants (trop de temps entre la sortie du 2 et du 3).
Comme à chaque fois les dessins de Bourgeon sont magnifiques (sauf que ses héroïnes brunes ont tendance a toutes se ressembler), les décors toujours très travaillés. Le scenario est vraiment prenant, avec des intrigues pendant la préparation de la mission, puis en plein exploration. Les personnages ont un caractère trempé et les héros ne sont pas tout blanc.

Image

Image

Image
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
Maximilien
Rédacteur
Messages : 323
Enregistré le : lun. 1 sept. 2014 11:36

Orc Stain

Message par Maximilien » lun. 8 sept. 2014 10:09

Med Fan

ORC STAIN
James Stokoe
N'existe hélas qu'en anglais (quand je pense à tous les mauvais comics qui eux nous inondent )


Parce que d'abord c'est une grande claque graphique, avec du Druillet dedans (Ah Salambo...) et puis parce qu'on a des zizis momifiés plutôt que des pieces d'or, parce qu'il y a des ours coffre-fort, des danseurs télégraphes, et que la sorcière est terrible... De l'heroic fantasy qui prend un coup de jeune.

Et puis c'est de la faute à la Moitié si j'ai posté tant d'images :)

Et puis je conseille un tour sur le blog, pour les anglophones...


ImageImage
Image
Image
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4864
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Le cycle des épées

Message par pelon » lun. 8 sept. 2014 10:09

sword & sorcery

LE CYCLE DES EPEES
Dessins: Mignola
Scénario: Chaykin (d'après Leiber)
Editions Zenda, donc à chercher en brocante ou d'occase...

LeChat a écrit :Mais en fait il y a un moment de cela je voulais dévoiler une oeuvre majeure de la littérature qui a eu sa place dans le jdr , mais aussi en bd
quoique à un degré moindre à mon avis ... Bien que son dessin aie été réalisé par un grand des comics ... un peu avant l'oeuvre qui l'a révélé :

Genre : Sword and sorcery ( à ma connaissance ce terme a été inventé pour cette oeuvre ? )

Image
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4864
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Marshall Law

Message par pelon » lun. 8 sept. 2014 10:09

Super heros

MARSHAL LAW
Dessin: Kevin O’Neill
Scenario: Pat Mills
Editions Zenda
Résumé de l’histoire
Un mystérieux super héros volant, le Marchand de Sable, assassine des femmes ayant revêtu le costume de Céleste, super héroïne aux pouvoirs de séduction décuplés. L’enquête de Marshal Law, l’amène à soupçonner le Super Patriote (que par ailleurs il déteste cordialement), héros de la nation, enfant chéri du peuple et accessoirement compagnon de Céleste.
C'est noir à souhait, il n'y a pas de personnage sympathique, batman (celui des darknight de miller) est un gentil par rapport aux personnages de l'univers de Marshal Law.

Comme toujours avec les dessins très stylisés, ça passe ou ça casse suivant le lecteur. C'est pas de la BD de grande consommation comme Largghhhh.....



Image


Image
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
pelon
Administrateur du site
Messages : 4864
Enregistré le : dim. 24 août 2014 15:04
Localisation : Palaiseau 91

Lord Baltimore

Message par pelon » lun. 8 sept. 2014 10:10

Apocalyptique, vampires, sorciers

LORD BALTIMORE
Dessin: Stencbeck
Scenario: Mignola et Golden
Editions Delcourt
Un étrange fléau a mis prématurément fin à la Première Guerre mondiale. Quelques mois après, l'Europe est à nouveau plongée dans l'horreur, victime d'une invasion de vampires de la pire espèce. Lord Baltimore, officier rescapé des tranchées, est déterminé à purger le continent de cette menace, mais un lourd secret le ronge, un secret qui provoqua la colère du peuple vampire sur le champ de bataille.
C'est noir (la première fois que je fais gaffe à l'inscription pour public averti sur une BD), j'y retrouve un peu l'ambiance hellboy, sans le côté potache du héros. Les villes sont ravagées par une espèce de peste dont certains survivants se relèvent en vampire, la guerre a cessé faut de combattants, les rares endroits qui paraissent épargnés ne le sont que momentanément.

Je pensais que c'était dessiné par Mignola, ça doit être un de ses élèves :mrgreen:

il n'y a que 2 tomes de sortis, allez y



Image
"lovecraft au d20 ça me parle autant que du coca dans le vin"
myvyrrian a écrit : T'as tort. Tu n'imagines pas à quel point ça met dans l'ambiance...
La Moitié a écrit :cette histoire de taille, moi ça me tarabuste vraiment
Avatar du membre
La Moitié
Admin bonnet D ('Ane) Ninj'admin
Messages : 4268
Enregistré le : dim. 24 août 2014 12:37

Hombre

Message par La Moitié » lun. 8 sept. 2014 10:10

Post apo

HOMBRE
Ortiz
Editions diverses (Kesselring, magic strip puis soleil)


Voilà ce qu'en écrit Wikipédia :
Série post apocalyptique, Hombre se déroule sur Terre après l'extinction de la société (ensemble de conflits et épuisement des ressources naturelles). L'armée fait un blocus de la ville où tout approvisionnement a été stoppé. La moitié des aventures de Hombre se déroulent dans cette ville, jusqu'au moment où il s'échappe et erre à l'extérieur. Le héros appelé simplement Hombre (« Homme » en espagnol), solitaire et désabusé, cynique et pessimiste, est néanmoins toujours prêt à croire à un peu d'espoir, mais est finalement toujours rattrapé par la réalité de Hommes, fondamentalement mauvais. Si ce monde ressemble fortement à celui de Jeremiah, les histoires de Hombre sont plutôt pessimistes et ne partagent pas l'espoir et le besoin de reconstruction distillés par celui-ci.


Image
la moitié a écrit :Eh eh ! Je crois que Max avait bien accroché !
Avatar du membre
La Moitié
Admin bonnet D ('Ane) Ninj'admin
Messages : 4268
Enregistré le : dim. 24 août 2014 12:37

La terre de la bombe

Message par La Moitié » lun. 8 sept. 2014 10:10

Post apo

LA TERRE DE LA BOMBE
Scénario: Durand
Dessins: Ramaioli
Editions Glénat
la moitié a écrit : Pour public averti (notamment pour le pur style des BD des années 80 :lol: ). La série n'a jamais été terminée... mais ce n'est pas bien grave.


Image

Image
Avatar du membre
princeours
Chasseur de Chimères
Messages : 221
Enregistré le : lun. 1 sept. 2014 11:26

Vies tranchées

Message par princeours » lun. 8 sept. 2014 10:10

14-18

VIES TRANCHEES
Plein de dessinateurs
Editions Delcourt


si vous cherchez de la déconnade, lisez pas plus loin.

:ugeek: d'après une étude de Mr Hubert Bieser. celui ci s'est étonné de ce que le sujet de la folie chez les soldats de 14/18 n'aie jamais été traité (ni en BD ni nulle part en fait) il est donc allé voir le directeur des éditions Delcourt avec sa thèse et la proposition de la confier à un dessinateur pour qu'il l'illustre. ledit directeur lui fit une autre proposition: diviser le bestiau en une série de petits récits (4 à 10 pages en moyenne), un récit = un dessinateur et au final, un album composite, à l'aspect parfois un peu hétéroclite mais très précis, documenté et au final cohérent. :ugeek:

idéal pour les MJ de maléfices (pour l'époque (c'est la toute fin, OK)), pour ceux de "que tu lut" (pour l'approche de la folie), et pour tous les courageux qui penseraient pouvoir en faire quelque chose... ou simplement, comme beau livre dans la bibliothèque.



Image

Image
Répondre

Retourner vers « Discussions autour du ciné, des livres, des jeux vidéo »